Lien

Les mystères d’AutoLayout

A la WWDC 2015, qui s’est déroulée au mois de juin, Apple a annoncé des nouveautés comme iOS 9, Apple Music, ou encore OS X « El Capitan ». Voilà la majeure partie de ce que la plupart des gens auront retenu cette année. Mais pour les développeurs, cet événement aura aussi été une vraie mine d’or en termes de conférences techniques, et pour faire suite à mon précédent article sur les bases du storyboard, nous allons rester sur le même sujet et passer au niveau supérieur.

Accrochez vos ceintures, car dans cet article nous allons lever le voile sur certains mystères liés aux interfaces utilisateurs sous iOS, dont une grande partie a été traitée lors de cette WWDC 2015. Les nouveautés et astuces abordées, qui sont pour certaines cocasses, peuvent apporter une aide conséquente pour les développeurs qui travaillent avec Interface Builder ou directement depuis le code, qu’ils soient débutants ou plus expérimentés.

Accéder à l’article sur le blog de Soat

Lien

L’utilisation du storyboard avec iOS et Xamarin iOS

En matière de design d’application mobile, chaque système, que ce soit Windows Phone, Android ou iOS, aborde une manière différente de concevoir ses interfaces. Du côté d’iOS, Apple a opté pour le principe du storyboard. Cette gestion des vues, un peu particulière, demande de maîtriser un certain nombre de principes, qui sont valables pour une application développée en Swift, Objective-C ou encore pour Xamarin iOS.

Nous allons voir dans cet article les bases d’utilisation du storyboard, quelles sont les méthodes pour réaliser une interface adaptative, et en profiter pour réaliser un parallèle avec un projet Xamarin iOS, qui peut aussi utiliser ce concept.

Accéder à l’article sur le blog de Soat