Lien

HockeyApp et Visual Studio Team Services au service de Xamarin

Après l’annonce, fin février 2016, du rachat de Xamarin par Microsoft, l’attente concernant des nouveautés ou changements vis à vis de Xamarin était forte au démarrage de la Build, il y a quelques jours.
Le mystère planait autour de l’avenir de Xamarin, et c’est lors de la deuxième keynote de l’évènement que la bonne nouvelle est tombée : Xamarin devient gratuit pour les utilisateurs de Visual Studio, mais il devient également open-source.
Après cette annonce fracassante qui ravira beaucoup de développeurs mobiles, et qui renforce la stratégie de Microsoft de poursuivre le chemin du cross-platform, plusieurs sessions autour de Xamarin ont été proposées. Dans cet article, nous nous intéresserons à l’intégration de Xamarin avec HockeyApp et Visual Studio Team Services, deux outils DevOps appartenant à Microsoft, permettant pour l’un une automatisation du build et des tests, pour l’autre le déploiement et le suivi facile des bêtas d’une application mobile.

Accéder à l’article sur le blog de Soat

Lien

Apple et le nommage des paramètres

Que ce soit il y a plusieurs années ou aujourd’hui, Apple, au travers du langage Swift et Objective-C, a toujours proposé une syntaxe particulière aux développeurs.
Avec Swift, les développeurs ont découvert une syntaxe plus lisible et moderne, même si celle-ci garde certains aspects de son grand frère, l’Objective-C.
C’est notamment le cas pour le nommage des paramètres, qui a toujours suscité la curiosité ou l’appréhension chez ceux qui se frottent à ces deux langages. Nous verrons comment cette pierre angulaire dans le développement d’applications Apple a évolué et quel sera son avenir prochain.

Accéder à l’article sur le blog de Soat

Lien

Retour sur le Tech.days camp 2016

Le mercredi 16 mars 2016, Microsoft France a organisé et accueilli dans ses locaux une après-midi de conférences ouverte aux communautés, le Tech.days camp, évènement auquel plusieurs développeurs Soatiens ont répondu présent.

Le dessinateur et le scénariste du site CommitStrip sont à l’honneur pour l’introduction de la keynote, afin de réaliser en live (sous les yeux de nombreux fans) une planche pour illustrer le thème de cet après-midi. Le dessin final plante le décor : les langages et technologies ne cessent d’évoluer, ce qui oblige les développeurs à toujours apprendre plus et à élargir leur expertise technique.

Commence alors la keynote, avec Pierre Lagarde et Etienne Margraff qui introduisent le tech.days avec une première annonce : à l’occasion des 10 ans des Tech.Days, cet évènement fait peau neuve, change de nom et de format. Microsoft Tech.days devient ainsi Microsoft Experiences, et nous donne rendez-vous le 4 et 5 octobre 2016. Autre nouveauté, Microsot met à disposition une plateforme regroupant tout au long de l’année des vidéos techniques, mais aussi des retours d’expériences et vidéos business, sur le site dédié, dans le but de permettre à chacun de pouvoir se tenir à jour sur les dernières technologies, et bien sûr pas uniquement sur les technologies Microsoft.

Accéder à l’article sur le blog de Soat

Lien

SoMood : Les interactions

L’art du développement d’une application de qualité passe par une bonne interaction avec l’utilisateur. En effet, un utilisateur peut vite se retrouver perdu sans indicateur de l’état de l’application, sans message lui communiquant une erreur (ou un succès), ce qui peut rapidement amener à une mauvaise expérience utilisateur.

Dans le cadre de l’application SoMood, nous avons bien entendu veillé à fournir les indicateurs nécessaires (comme les messages d’erreurs, les fenêtres de chargement) et, grâce à Xamarin couplé à certains de ses composants, nous avons pu proposer une gestion des messages d’information à la fois efficace côté développement et intuitive/agréable côté utilisateur. Après la sociabilisation de SoMood, il est maintenant temps de parler des messages d’information, et c’est tout de suite que cela se passe !

Accéder à l’article sur le blog de Soat

Lien

SoMood : la sociabilisation

Pour faire suite à l’article sur les premiers pas de SoMood, voici un nouvel article sur le fonctionnement de l’authentification au sein de ce projet, un sujet qui fait partie des bases pour avoir une application sécurisée et néanmoins pratique.

Ici, je vais essentiellement aborder le principe de connexion grâce à un réseau social. En effet, le processus classique d’authentification (avec adresse mail et mot de passe) n’a pas vraiment de particularité notable dans notre contexte. En revanche, la façon dont a été développée la partie reliant les réseaux sociaux à la base de données SoMood est plus intéressante. Nous allons nous intéresser tout de suite à la connexion grâce à Facebook (j’aime !). A noter cependant que le processus est sensiblement le même pour Google (par exemple). Mettez-vous à table, il est temps de manger du code!

Accéder à l’article sur le blog de Soat

Lien

SoMood : Les premiers pas

Il était une fois, chez SOAT, des personnes nommées les Soatiens qui, pour garantir une atmosphère idéale, se souciaient de l’humeur de chacun. Pour ce faire, nous – puisque je suis une Soatienne également – avions l’habitude d’utiliser un outil appelé Niko-Niko qui, sous forme d’une interface web, nous permettait de donner notre humeur du jour et de suivre l’état d’esprit de notre équipe. Seulement, cet outil ne répondait pas vraiment aux tendances du moment qui convergent vers le mobile.

Devant l’aspect un peu rébarbatif de cet outil, nous avons donc décidé de nous approprier le principe, et de le porter sur ces objets qui ne nous quittent jamais : les smartphones. C’est ainsi qu’est née l’idée du projet SoMood.

Dans cet article, je vais exposer l’introduction au projet, les choix techniques et architecturaux qui ont été faits, sans oublier une présentation de l’application telle qu’elle est aujourd’hui sur l’App Store et le Windows Phone Store.

Accéder à l’article sur le blog de Soat

Lien

Les mystères d’AutoLayout

A la WWDC 2015, qui s’est déroulée au mois de juin, Apple a annoncé des nouveautés comme iOS 9, Apple Music, ou encore OS X « El Capitan ». Voilà la majeure partie de ce que la plupart des gens auront retenu cette année. Mais pour les développeurs, cet événement aura aussi été une vraie mine d’or en termes de conférences techniques, et pour faire suite à mon précédent article sur les bases du storyboard, nous allons rester sur le même sujet et passer au niveau supérieur.

Accrochez vos ceintures, car dans cet article nous allons lever le voile sur certains mystères liés aux interfaces utilisateurs sous iOS, dont une grande partie a été traitée lors de cette WWDC 2015. Les nouveautés et astuces abordées, qui sont pour certaines cocasses, peuvent apporter une aide conséquente pour les développeurs qui travaillent avec Interface Builder ou directement depuis le code, qu’ils soient débutants ou plus expérimentés.

Accéder à l’article sur le blog de Soat